Une vie communautaire chrétienne

Les résidents vivent par petites unités de vie de 3 à 6 chambres non mixtes, équipées d'une cuisine, d'une petite salle à manger, et de sanitaires (une douche et un WC pour 3 ou 4); votre vie quotidienne est comparable à des résidents qui prennent une co-location à plusieurs.
 
La maison dispose de 4 unités de vie:
  • une de 3 chambres
  • deux de 4 chambres
  • une de 6 chambres

 

Des propositions communes à tous les résidents viennent enrichir cette vie:
 
La PRIÈRE commune (10 à 15 mn) certains soirs de semaine (jours déterminés ensemble en début d'année); en 2014-2015, nous nous retrouvons ensemble 1 fois par semaine, le mardi soir, de 20 h à 20 h 15, avec le responsable de la maison ; et les résidents se retrouvent aussi certaines semaines un autre soir sans le responsable de la maison.
 
Une soirée COMMUNAUTAIRE de temps en temps (en 2014-2015, environ une fois par mois), soirée qui nous permet de participer un peu au ménage de la maison tandis qu'une partie du groupe prépare le repas; le dîner est partagé entre tous; puis nous prolongeons un peu la soirée par un temps de partage.
 
D'autres temps conviviaux peuvent être proposés au gré des résidents: par exemple repas amélioré pour marquer Noël ensemble !
Les repas du soir en semaine sont pris habituellement dans chaque unité de vie, au gré des occupants; on peut manger régulièrement ensemble: manger ce que l'un a préparé pour tout le groupe, ou bien encore manger en même temps tout en mangeant ce que chacun a préparé pour lui individuellement; on peut aussi manger séparément (les formules peuvent varier selon les soirs de la semaine).
 
Il n'y a pas de responsable pour partager la vie quotidienne des résidents, ce qui vous demande d'être en capacité de vous auto-gérer vous-mêmes, mais le responsable "référent" de la maison essaye de passer pour faire le point avec vous, dans un état d'esprit de "relation d'aide".
Ce responsable "référent" loge sur place en permanence.
Une "charte" donne un certain cadre de vie, mais les règles de vie sont décidées par les résidents eux-mêmes.
Des temps communs sont possibles avec les autres résidents à votre initiative (par exemple prendre leurs repas ensemble en WE pour ceux qui restent là)
 

A l'ADRESSE DES PARENTS: ce qui sous-tend notre projet...

 

L’homme est un être de relation, relation qui s’exprime de manière privilégiée selon les deux grands axes que sont la relation aux autres et à Dieu; nous proposons dans la maison des moyens concrets pour vivre ces deux grandes directions :
  • la vie communautaire
  • la vie de prière
 
Une équipe accompagne la mise en œuvre de ce projet, pour aider les jeunes à tendre vers cet horizon.
Équipe mixte, avec une certaine diversité qui permet aux jeunes d’une part d’avoir un choix large dans les relations, d’autre part de trouver un certain équilibre dans l’accompagnement et enfin de pouvoir avoir des références de différents états de vie possibles.
Équipe qui accompagne les jeunes dans leur quotidien (un membre de l’équipe est résident en permanence avec eux), et qui peut aussi à la demande accompagner spirituellement tel ou tel.
 
Équipe large, qui comporte aussi des personnes référentes pour les soirées ménage/partage, pour la maintenance des lieux et  pour la tenue des comptes de la maison.

1) La vie communautaire

"Il n'est pas bon que l'homme soit seul" (Gn 2,18); l'être humain est un être relationnel; la vie avec d’autres est essentielle ; c’est vrai notamment en ce qui concerne la vie chrétienne ; comme dit l’adage « un chrétien tout seul est un chrétien en danger »
Aujourd’hui, alors que la solitude est très forte dans notre société, est donnée la possibilité aux jeunes de ne pas vivre seuls dans leur vie étudiante ; quand ils rentrent le dimanche soir de leur WE, ils n’appréhendent pas le retour (le spleen du dimanche soir !) car ils savent qu’ils vont retrouver les autres.
La convivialité se vit surtout au moment du repas du soir, où tout le monde ou presque est présent de manière habituelle.
C’est une communauté qui veut donner un état d’esprit « familial »
 
Les jeunes forgent des amitiés entre eux qui durent souvent par la suite.
 
C’est une communauté mixte, qui permet l’apprentissage de l’acceptation de la différence (notamment la différence homme/femme, si importante à vivre dans la vie de couple)
 
Cette vie communautaire leur donne l’occasion aussi de dépasser l’aspect individualiste ; se frotter avecd’autres est formateur (cf. échanges, partages, discussions à table et lors des soirées communautaires).
La présence des autres peut aussi être stimulante pour travailler, les études étant une des grandes priorités dans la maison ; certains jeunes aiment travailler ensemble.


 
 
Nous essayons aussi d’élargir leur vie communautaire en les invitant à avoir des liens avec les autres jeunes de l’aumônerie étudiante.
 

 

 

La soirée communautaire :

  • Leur permet de « se dire les choses » par rapport à leur vie commune
  • Leur donne un espace d’expression sur ce qu’ils vivent, et aussi ce qu’ils pensent
  • Leur permet l’apprentissage de l’écoute, du respect de l’autre

 

Les services

« C’est en se donnant qu’on se trouve » !
De manière globale se vit toute une éducation au niveau du service des autres et au niveau de l’entretien d’une maison (apprendre à faire le ménage de sa chambre ; à faire la cuisine…)
A travers des services pas toujours gratifiants que les jeunes peuvent vivre entre eux au sein d'une unité de vie (chaque appartement): les courses, la préparation des repas, le ménage (une fois par mois pour les parties communes), sortir les poubelles, c’est l’apprentissage de la vie qui se fait !
La vie communautaire ne peut pas se vivre sans offrir ses talents aux autres à travers le service (sinon, on retombe dans l’individualisme)
Cette vie communautaire est aussi au service de la construction de leur vie personnelle; les jeunes apprennent à vivre aussi périodiquement seuls; sans des moments d'intimité avec Dieu ou avec elle-même, la personne aurait du mal à exister; cf le conseil donné par Jésus à ses disciples: "Pour toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, verrouille ta porte et prie ton Père dans le secret" (Mt 6,6)
 

2) La vie de prière

    Nous avons la conviction que nous sommes « enfants de Dieu », et que nous vivons dans la vérité de notre être profond en étant relié à Dieu ; la prière est un moyen privilégié pour cela.
La maison est un lieu d’expérience de la prière, d’expérience de Dieu, et aussi d’apprentissage de la prière.
Dans le contexte actuel où les jeunes chrétiens sont très minoritaires et souvent seuls à croire dans leur environnement (étudiant, amical et parfois familial même), la maison veut offrir un lieu où les jeunes peuvent avoir une vie de prière sans crainte d’être jugés par les autres
Prier ensemble est une force ; cela soutient notre prière personnelle
 
La chance d’avoir un oratoire avec la présence réelle eucharistique permanente permet aux résidents de trouver leur rythme de cœur à cœur personnel avec le Seigneur
Le fait que la prière soit animée à tour de rôle par des jeunes permet une découverte des manières de prier différentes, et aussi une découverte des sensibilités différentes
Des célébrations sont proposées, à la fois dans le cadre de la maison, mais aussi avec l’aumônerie étudiante, pour « faire Eglise »
Une animation spirituelle proposée par le Centre d’Etudes Théologiques (messe et offices quotidiens) est accessible aux jeunes qui désirent une vie de prière encore plus soutenue.
 

EN CONCLUSION....

La maison Théophile ? Une chance pour les jeunes, qui peuvent y vivre une belle expérience qui les aide à construire leur vie humaine et chrétienne !